Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes Héros. Mes Héros.

Si l'on me demandait mes référents, si je devais avoir un modèle auquel je pourrais m'identifier ou tout au moins, me reconnaître, je répondrais sans hésitation les êtres humains libres isolés que l'on appelle " les tribus libres isolées" comme entre autre, celle de l'Inde, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Australie, Éthiopie, Paraguay, mais également celle d'Amazonie qui s'étend sur neuf pays notamment le Brésil, le Pérou, la Colombie, etc ...

Ce sont mes héros, sans pour autant les idolâtrer. Je ne discute pas sur leurs croyances, leurs coutumes, je respecte totalement leurs convictions, sans faire corps. Je n'adhère et ne m'exprime pas sur le fait, que certaines tribus ont pratiqué ou pratiquent-elles peut-être encore (je ne sais pas) l'anthropophagie. Par contre, là où mon cœur bat au même rythme, c'est en leur foi absolue en la nature. J'admire leur savoir ancestral que ce soit pour se nourrir, se soigner, se gîter, se comprendre et s'entendre, voilà quelques aptitudes qui font d'eux les véritables anarchistes et pour citer Victor Hugo. " Qui n'est pas capable d'être pauvre n'est pas capable d'être libre " La différence c'est que nous pensons vigoureusement être riches de savoir pourtant c'est le contraire !

Ils ont la science irréfutable de ce qui est vital et n'ont pas la prétention de vouloir changer le monde, ni même de l'améliorer encore moins de le détruire. Ils vivent en harmonie avec la nature, ils sont La Nature, ils sont libres.

Quant à nous, les anarchistes des sociétés modernes, nous nous battons contre les gouvernements et en l'occurrence, le gouvernement français, nous luttons contre cet État répressif, régressif, coupable et responsable d'innombrables actions contre l'humanité. Là n'est pas le propos, pour revenir au sujet.

Nous, qui vivons dans des sociétés modernes et de consommation où tout est fait pour vivre dans le confort, conditionné dès l'enfance à servir l'état sous toutes ses formes, au point même d'en oublier notre liberté et d'estimer normal de consacrer sa vie dans la servitude ! Nous avons occulté ce principe inné, inaliénable qui est que, dès la naissance, nous sommes libres de toute domination humaine. Cela a de multiples conséquences dans la vie, notamment chez une certaine catégorie de personnes, ceux que l'on nomme les moutons ! Néanmoins, nous, les anarchistes, sommes radicalement opposés à toutes ces obligations qui nous enchaînent et qui fait des Hommes, des esclaves modernes ! Cela dit, contre notre volonté, nous travaillons pour vivre ! Á l'opposé des moutons qui eux, vivent pour travailler ! Ce qui fait de nous, des Loups déguisés en moutons !

Donc, la différence fondamentale des vrais anarchistes que sont les tribus libres isolées, c'est qu'ils n'ont absolument pas besoin de tout ce qui nous est indispensable ! Comme par exemple, l'électricité et tout ce qui en dépend, les moyens de transports, le confort et tant de choses encore, bref, notre dépendance à l'argent ! Que l'on aime ou pas l'argent, il nous en faut pour vivre dans nos sociétés. Comment obtenir ce dont on a besoin ? (car l'argent se gagne au jeu, pas au travail) En se faisant exploité au prix d'un sacrifice qui est de louer sa force physique et (ou) intellectuel au service d'un exploiteur qui nous aliène. Il faut du courage pour cela, il y a plusieurs formes de courage comme il y a plusieurs formes d'anarchie. Le courage de vivre hors société, et le courage de vivre en société car il en faut de la volonté et une force d'âme à toute épreuve, pour sans cesse aller au travail sans attirance et sans plaisir. Entre parenthèse, l'étymologie du mot travail, est " torture ".

C'est un pauvre et sommaire exposé que cette description, j'en conviens, je veux simplement et humblement m'exprimer sur le fait, que nous, les nations modernes, avons tout à apprendre de ces Hommes libres. Ces peuplades depuis d'innombrables siècles ont vécu sans vouloir conquérir tel ou tel continent, sans inventer des armes de destruction massive, bactériologie ou chimique, sans créer des parties politiques qui divisent les Hommes et donc, sans domination, etc ... Cela ne veut malheureusement pas dire qu'ils sont pacifistes car il y a de la violence aussi entre certaines tribus et parfois au sein même d'un groupe, ce qui fait qu'ils ont un point commun avec nous !

Ils ont évolué en se transmettant leur savoir de génération en génération, ces êtres humains libres, isolés du monde moderne et de sa perversion, ont su vivre, ou survivre car pour nous leur vie s'apparente plus à de la survie mais pour eux, ils vivent, tout simplement. Cela ne veut pas dire que tout est facile et que c'est le paradis ! Je ne sais plus qui a dit que " Le paradis existe car l'enfer est sur terre " Ils ont su vivre disais-je, en effet, ils ont développé au cour des siècles une science et une harmonie avec la nature, qui, elle, n'est ni pour ni contre l'Homme, elle est la nature ! Ils vivent dans un environnement ou peu d'entre nous voudrait ou ne pourrait vivre. Ils subsistent en communauté restreinte mais d'un même pas vont de l'avant et dans le même sens. Dans certain groupe, il n'y a aucun chef, aucune autorité, chacun sait ce qu'il a à faire et le fait pour lui mais également pour les autres, il y a du partage, de l'entraide, de la cohésion, une fidélité et une fraternité absolue qui les unis dans le meilleur et dans le pire.

Il me plaît de savoir que dans ce monde de fous furieux, il existe des hommes, des femmes et des enfants, qui vivent libres, totalement libres. Comme disait Mikhail Bakounine " La liberté des autres étend la mienne à l'infini "

Pour ce qu'ils sont, pour ce qu'ils font, dans leur lutte à la vie et en leur devenir, je vous invite à cliquer sur ce lien http://www.survivalfrance.org/ camarades anarchistes, lisez ce site et agissez en faveur de tous ces peuples, ces êtres humains libres isolés.

En conclusion, bien que ce texte soit insuffisant par rapport à la grandeur qu'il défend, voilà les raisons qui font de ces Hommes libres, mes héros ...

Carte montrant les pays où se trouvent des peuples isolés.

Carte montrant les pays où se trouvent des peuples isolés.

Disparition des indiens d'Amazonie


Une centaine de groupes d’Indiens vivent encore dans l’isolement, sans aucun contact avec la “civilisation”, la plupart au Brésil et au Pérou.
Ils vivent cachés dans la forêt, ils sont totalement autosuffisants et refusent tout contact avec l’homme blanc. On les appelle les “populations indiennes isolées”. Ils ne sont pas plus d’une centaine de groupes dans le monde, dont la majorité vit en Amazonie. Il existe aussi quelques peuples isolés en Asie. Dans cette partie de l’Amérique du Sud, ils sont de plus en plus menacés par l’exploitation intensive de la forêt, qui ouvre d’im­­menses routes dans la jungle pour en ­extraire le bois et les minerais précieux. Mais ces derniers peuples libres de la planète ne sont pas uniquement victimes de la société de consommation ; ils sont également menacés par les missionnaires évangéliques, les équipes de tournage de cinéma et de télévision, et par les touristes en quête d’aventure. Sans compter les chercheurs d’or, les bûcherons, les planteurs de soja et de canne à sucre ou les paysans sans terres. (Sces Courrier International)

Début février, l’ONG Survival International tirait la sonnette d’alarme en signalant que l’un des derniers peuples autonomes de la forêt du Brésil, les Awás, autrefois sédentaires mais maintenant contraints au nomadisme, risquait de disparaître de la surface de la planète. En effet, les bûcherons ne se trouvent plus qu’à trois kilomètres de l’une de leurs communautés. Il ne reste plus à l’heure actuelle que quelque 300 Awás, dont une soixantaine n’ont jamais eu le moindre contact avec le monde extérieur.
D’autres peuples d’Amazonie sont dans le même cas : les Akuntsus, les Kanoês, les Pirip’kuras, les Korubos, les Zo’és, les Suruwahás… On nie leur existence afin de pouvoir exploiter leur territoire.
Dans la zone sud de l’Amazonie brésilienne, sur les 400 Indiens Akuntsus qui vivaient dans cette région il y a une cinquantaine d’années, il ne reste plus aujourd’hui que 6 individus, cernés par un océan de soja....
Qui s'en soucie?

Tag(s) : #Dalton

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :